L'ASIE,  LE SRI LANKA

Le triangle culturel Sri Lankais en quelques jours

Le triangle culturel Sri Lankais sera la première étape de notre périple que je détail sur mon article « Roadtrip au Sri Lanka ». C’est, je trouve, un très bon endroit pour démarrer le séjour. En effet, il permet de s’imprégner très rapidement de l’atmosphère Sri Lankaise et d’être émerveillé dès le début. Nous avons visité les principaux sites tout en faisant des choix par manque de temps. Dambulla et son temple d’or, Sigiriya, Pidurangala (pour voir le coucher de soleil), Anuradhapura et enfin Mihintale. Un programme chargé mais réalisable en 3 petits jours en logeant à Dambulla.

Comment se rendre au triangle culturel?

Nous avons atterri à l’Aéroport de Colombo, qui se situe en réalité à Negombo (45 minutes au nord de Colombo). La première étape de notre voyage se fera au « nord » pour découvrir le triangle culturel.

Pour se rendre à Dambulla (qui est la plus grande ville du triangle culturel sri lankais) sans perdre de temps je vous conseille de ne pas retourner sur Colombo. Oui, il existe un bus qui fait Colombo / Dambulla en direct. Mais vous perdrez du temps car la ville est embouteillée et vous descendrez pour remonter. Aussi, la gare routière est ENORME, et il sera compliqué de vous y retrouver. Cependant aucun bus ne part de l’aéroport pour le nord.

Vous devez donc :

  • Prendre un tuktuk ou un uber (uber était moins cher, 4€) jusqu’à « Nittambuwa ».
  • Puis un bus direct pour Dambulla ou avec une correspondance à « kurunegala ». Rien de bien compliqué…
  • Durée : Comptez 3 bonnes heures

Où loger pour rayonner dans la région?

La ville la plus accessible et pratique pour rayonner dans cette partie du Sri Lanka est Dambulla. Elle n’est cependant pas la ville la plus sympa je dois l’avouer. Ce n’est vraiment pas une ville « adaptée » au tourisme et où l’on se sent bien. Si c’était à refaire je choisirais peut être de loger à Sigiriya, en gardant en tête que vous aurez des coups de transport en plus pour rejoindre les points d’intérêts ou les bus. A vous de voir !

Que faire en 3/4 jours?

Le temple d’or de Dambulla

C’est un lieu qui fait un peu moins parler de lui mais qui mérite le détour si vous êtes dans la région. Ce site est en fait un temple qui s’est construit autour d’une énorme grotte au sommet d’une petit montagne. La vue d’en haut est sublime et le temple pour le moins atypique. Vous y verrez une multitude de bouddha sculptés ou peint dans une ambiance un peu feutrée. On a beaucoup aimé. Le site ferme à 19h et permet donc de profiter du coucher du soleil tranquillement.

Le temple dor dambulla sri lanka
temple dor dambulla sri lanka

Bon à savoir : Si vous arrivez par l’entrée « classique » le long de la grande route (coté musée) vous ne pourrez pas prendre votre ticket d’entrée. Vous arriverez donc en haut et on vous refusera bien gentillement l’entrée du temple. En fait, il y a une autre route qui mène à la billetterie , tapez « Dambulla Cave Ticket Counter » sur votre GPS et rendez vous là-bas pour acheter votre billet (1500 roupie). Montez les marches et vous arriverez directement au temple. Pour repartir par contre, descendez de l’autre côté pour arriver sur la grande route.

coucher de soleil dumbulla sri lanka

Pidurangala et Sigiriya : Entre nature et culture!

Le rocher du lion : Sigiriya

SIGIRIYA ou LE LIEU le plus connu du triangle culturel Sri Lankais, voir du Sri Lanka ! Ce gros rocher sortant de terre que l’on voit un peu partout sur les blogs et les guides,  est un lieu incontournable de votre séjour. Certains voyageurs font l’impasse sur cette visite à cause de son prix élevé… Mais tant qu’à être ici je trouve cela extrêmement dommage de ne pas le voir. D’autant que la vue de Pidurangala Rock ne remplace en rien ce que l’on de et sur Sigiriya. Ces deux visites sont juste complémentaires. L’entrée représente donc un peu plus de 20€ par personne. Le guichet se trouve juste après sur votre droite seulement quelques mètres après avoir emprunté l’entrée principale. On vous demande votre ticket un peu plus loin.

sigiriya sri lanka
singe black monkey sigiriya sri lanka

Le lieu est simplement magnifique. Une végétation abondante ponctuée de points d’eau et de grottes. Vous rencontrerez également de nombreux singes (comme un peu partout dans le pays) mais plus rare : le grand black monkey avec sa tête toute noire et son pelage gris. J’avais déjà été impressionnée de croiser un singe nasique lors de mon voyage à Bornéo, mais celui-ci fait aussi son petit effet. Nous avons entamé la visite aux alentours de 11h avec des points positifs et d’autres  négatifs :

  •  Les   plus : nous avons rencontré peu de monde, peut- être à cause de la chaleur, mais c’était agréable. Aussi, le “rocher du lion” est éclairé de la meilleure des façons quand vous empruntez l’allée  principale.
  • Les moins : Le soleil était par contre mal positionné pour observer le rocher quand vous êtes aux pieds des pattes… On ne peut pas tout avoir !

J’avais également lu qu’il y avait beaucoup de guêpes sur le rocher et qu’il fallait réduire le niveau sonore pour les éviter. Je n’en ai  pas vu ! Moi qui les attire d’habitude…

La montée donne un peu le vertige. Au sommet le rocher est impressionnant et surplombe des kilomètres de forêt et de lac. La découverte du lieu est agréable. C’est calme, c’est beau, on y restera tout de même près de 2h.

SIGIRYA SRI LANKA

Pidurangala Rock : une vue imprenable sur sigiriya pour le coucher du soleil

Du ”rocher “ vous apercevrez Pidurangala Rock qui se trouve en fait juste à côté. Quand vous sortez du site vous repasserez le portique où l’on vous a demandé vos billets. Quand vous avez le rocher dernière vous, tournez directement à droite. La balade pour rejoindre Pidurangala est agréable et ne nécessite pas de prendre un tuktuk car c’est tout près. Sur le chemin vous trouverez 2 endroits pour grignoter et acheter de l’eau si besoin.

A ma grande surprise l’entrée n’est pas gratuite. Je pensais arriver sur un site naturel mais le début de l’ascension se fait via un temple. Retirez vos chaussures, couvrez vous et passez à la caisse pour quelques roupie. 750 par personne si je ne me trompe pas soit moins de 4€. C’est déjà un peu plus raisonnable. Vous pourrez remettre vos chaussures après être passés devant le temple. Celui-ci n’est pas très impressionnant mais clairement ce n’est pas pour ça que vous ferez le déplacement.

Une fois cela passé vous commencez à grimper. Le chemin est bien tracé et il y a quand même un peu de monde. Comptez environ 30 minutes pour monter à un bon rythme. Le dernier tronçon est un peu « raide » et s’apparente plus à de l’escalade entre les rochers. Pour être plus explicite je ne conseille pas “d’embarquer” des enfants en bas âge là-dedans (bien que nous ayons vu un bébé sur le dos de sa mère).

La vue d’en haut est exceptionnelle et l’atmosphère très agréable. Nous y sommes allés pour voir le coucher du soleil et c’était simplement parfait ! Nous avons profité du lieu jusqu’à la dernière minute si bien que nous nous sommes fait rattraper pas la nuit. Le parcours n’est pas éclairé et la descente s’est avérée un peu difficile (rien de dingue mais faites attention). Pour repartir, de nombreux Tuktuk attendent les touristes à l’entrée du site. Vous trouverez forcément votre bonheur !

pidurangala rock sigiriya sri lanka
pidurangala rock sigiriya sri lanka

En prenant votre temps vous pouvez aisément visiter ces deux sites sur une journée. Si vous êtes matinaux ou plus speed vous pouvez ajouter le temple de Dambulla à votre programme.

Anuradapura, Polonnaruwa ou/et Mihintale

Pourquoi faire un choix entre ces différents lieux du triangle culturel Sri Lankais ? Tout simplement car les sites sont grands et à l’opposé géographiquement. Et malheureusement, on manque de temps pour tout faire correctement. Alors après une étude comparative un peu douteuse, notre choix s’est  porté sur Polonnaruwa. J’avais lu que le site était plus varié et qu’on y trouverait davantage de statues. Mais une fois au Sri Lanka, et après quelques discussions avec des locaux, nous prenons la route pour Anuradhapura. Selon eux cette cité est plus impressionnante et symboliquement forte. Ce qui finit de nous convaincre est la proximité avec Mihintale,  splendide au coucher du soleil.

Comment s’y rendre? Des bus partent de Dambulla mais d’après mes recherches, mettent beaucoup de temps. Nous y sommes finalement allés en tuktuk depuis Dambulla. Pour une journée complète, l’attente pour nos visites et un retour à 19h nous avons payé 4800 roupie soit 24€. Clairement c’était justifié et c’était plus simple.

Quels sont les tarifs? Une partie de la visite nécessite de prendre un ticket d’entrée, SAUF qu’il n’y a pas vraiment d’entrée. Certains temples sont payants, d’autres pas,  et d’autres nécessitent le pass… Bref compliqué de s’y retrouver. Donc :

  • Si vous ne faites que la partie « gratuite » pour n’avez pas besoin du pass et devez payer uniquement 1€ maximum pour entrer sur les sites.
  • Si vous voulez avoir accès à TOUS vous devez vous rendre au “Jetavana” Museum » pour prendre votre pass à 3620 roupies (oui c’est cher)

Sans vraiment le prévoir, nous n’avons pas visité la partie payante. Nous nous sommes un peu trop attardés sur les sites et comme nous avions programmé la visite de Mihintale en fin de journée nous avons du écourter.

Maintenant, la visite! Cette ville était la capitale du Royaume d’Anuradhapura entre le IVᵉ siècle av. J.-C. jusqu’au Xᵉ siècle. Elle est donc très très étendue. J’avais pour projet de réaliser cette visite en vélo mais apparemment c’est une mauvaise idée. « Trop chaud, trop loin, trop compliqué ! Prenez un tuktuk » Ok on va faire ça. Et c’est ainsi que notre gentil chauffeur nous a “supporté” toute la journée.

Premier arrêt : Isurumuniya. (200 roupies) Un jolie temple bordé d’un point d’eau. Très jolie et en très bon état. Vous pouvez monter tout en haut et ainsi voir les stepas des autres point d’intérêt au loin mais aussi l’énorme lac qui le borde.

Anuradapura temple isurumuniya sri lanka

Juste à côté, en sortant sur votre gauche, à 200 mètres, vous arrivez sur Ranmasu Uyana – Royal Park. Un lieu reposant avec de nombreuses ruines. La balade est agréable et ce que l’on y découvre très intéressant. C’est à partir de ce lieu que vous pouvez accéder au lac.

ranmasu uyana royal park - anuradapura - sri lanka

Seconde étape : Jaya Sri Maha Bodhi. (Ce site est gratuit) Il a une symbolique toute particulière pour les bouddhistes. Il abrite un figuier sacré dans les jardins de Mahamewna. La croyance dit que c’est sous sa branche sud de l’historique Sri Maha Bodhi à Buddha Gaya en Inde que Bouddha a atteint l’illumination.  C’est ainsi l’une des reliques les plus sacrées des bouddhistes au Sri Lanka et au monde. La fameuse branche est celle supportée par une structure en or.

A la sortie et en poursuivant un peu plus loin à pieds vous arrivez sur Lovamahapaya. C’est un bâtiment situé au milieu de 40 rangées, de 40 piliers en pierres, pour un total de 1600 piliers. L’ancien bâtiment  très haut, a été complètement détruit sous le règne du Roi Saddhatissa. Celui qui s’y trouve aujourd’hui est très récent.

jaya sri maha bodhi -Lovamahapaya - anuradapura - sri lanka

Le troisième lieu : Dagoba Ruwanwelisaya. Est une énorme stupa blanche, très haute (vous la verrez de loin) et surtout en très bon état. C’est un lieu sacré car il abrite des reliques de Bouddha. Nous y avons croisé de nombreuse famille Sri Lankais venue se recueillir. On les entendant chanter dans un doux silence. Très beau moment.

Dagoba Ruwanwelisaya - anuradapura - sri lanka

Le quatrième : Je thawanaramaya était la plus grande stupa du monde avec une hauteur de 122 m3. Elle est aujourd’hui à moitié cassée, mais elle reste le plus large au monde avec une base de 233 000 m2. Celle- ci est recouverte d’environ 93,3 millions de briques !  une véritable prouesse technique à l’époque.

Je thawanaramaya - anuradapura - sri lanka

Mihintale : un site parfait du triangle culturel Sri Lankais pour finir votre journée en beauté

Nous nous rendons sur le site de Mihintale aux alentours de 16h30. timing un peu court, pour y passer tranquillement 2h. Le site est payant (500 roupies) et pour une fois le guichet est à un endroit logique, vous le trouverez sans difficulté.

Dès votre arrivée vous serez face à un immense escalier afin d’accéder au premier niveau où sont situées des ruines. Sur le chemin vous rencontrerez de nombreux singes qui jouent  ensembles.

Montez encore quelques marches pour atteindre le plateau le plus haut. Vous aurez alors accès aux 4 monuments caractérisant le plus Mihintale : une petit dagoba au centre du site symbolisant la rencontre entre le Prince missionnaire Mahinda et le Roi Sri Lankais ; L’immense Bouddha blanc, l’imposante Mahasaya Dagoba et pour finir le rocher que l’on voit au loin. Il permet d’avoir un point de vue exceptionnel sur les alentours. En fin de journée l’endroit est très calme et permet une découverte du site en douceur.

mihintale - sri lanka

La vue du gros rocher est splendide. Vous verrez Mihintale d’en haut mais surtout la campagne environnante est magnifique (Lac, forêt, rizières) Cependant pour le coucher de soleil je vous conseille de vous “poser” au niveau de la grande dagoba blanche offrant une vue dégagée pour savourer le moment.

J’espère vous avoir donné l’envie de visiter cette magnifique région qu’est le triangle culturel Sri Lankais. Pour nous c’est départ pour Knuckles Forest ! N’hésitez pas à me poser des questions s’il vous manque une information 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *